lundi 21 août 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  ZArchives CDIM-OVNI  Les congrès ufologiques

Journées Internationales sur les OVNIs à Marseille 1993 (2)

mercredi 7 novembre 2001, CDIM-OVNI


DIMANCHE 12 SEPTEMBRE 1993

GENEVIEVE VANQUELEF écrivain et seule ufologue française

L’invasion silencieuse. Cette personne bien sympathique nous a surpris par son exposé fort singulier. En effet nous avons eu droit à un véritable recensement dans les témoignages des hypothétiques hiérarchies extraterrestres. Il n’existerait pas moins de 70 civilisations E.T qui visiteraient la Terre actuellement. Toutes auraient une technologie plus "avancée" que la notre et prétendraient dépasser la vitesse de la lumière. Viendraient-ils du futur ? Ces informations ont été établies par des communications radio à partir d’un appareil donné par les E.T. Ces contacts sont réguliers depuis 1962 et se font à partir des soucoupes. La confédération des 12 planètes alliées, leur symbôle serait l’étoile à 6 branches. Elle appartiendrait à un de nos univers jumeaux. Chaque planète de notre système solaire aurait donc son homologue dans l’univers jumeau. Celle de Venus (Venco Salamia) serait une planète montagneuse, nuageuse et très habitée. Il existerait sur cette planète un village suisse récupéré en 1945 et leurs habitants y auraient vécus un an avant de demander à repartir sur Terre. Les habitants de l’homologue de Venus seraient de type nordique blonds aux yeux bleus et minces. Grandor, la planète mère et Koldar, homologue de la Terre sont aussi peuplés. Les koldasiens seraient forts et bruns. Ils feraient des stages de deux ans sur Terre. Ils auraient eu cinq bases permanentes en accord avec les gouvernements (Nevada, France, Honk Kong, Japon, Afrique du Sud). Vers 1975, les militaires américains et français auraient lancé un ultimatum aux E.T afin qu’ils partent d’où rupture provisoire des relations diplomatiques. Face à la menace nucléaire, les E.T auraient aménagé une planète de notre galaxie qui ressemble à la terre : Epico (sympa, non !). En 1988, les U.S.A. auraient éssayé de reprendre contact avec les douze planètes (plan de paix, destruction d’engins nucléaires, pas d’essai nucléaire sur Venus). Venus doit être préservée si l’on ne veut pas détruire sa planète jumelle. Ces êtres seraient venus au temps de l’Atlantide puis de l’Egypte ancienne et ensuite repartis. Ils nous auraient "apporté" nos religions. A partir de 1927, le contact fût permanent. Ils observeraient notre technologie mais appliqueraient le principe de non-intervention. Ces civilisations auraient des bases sur la Lune (Mer de Tranquillité) et sur Vénus. Il existerait d’autres civilisations qui viendraient sur Terre depuis longtemps. Certains seraient hostiles (mondes extérieurs). Ils utiliseraient des clones, des robots et d’autres E.T comme esclaves pour des missions sur Terre. Ces clones ou esclaves pourraient être les "petits gris" (fabriqués par des "grands gris"). Ils seraient très organisés et présents surtout en Amérique de Sud (Q.G.). Très renseignés, ils surveilleraient les terriens et les koldasiens. Sur Phobos, des bases leurs appartiendraient aussi. Ils voudraient la mort de notre planète (guerre biologique, bactériologique). Il existerait aussi un troisième univers. Ses habitants seraient plus intelligents, télépathes et en contact avec les grandosiens. Ils seraient souvent difformes, de petite taille (0.7 à 1 mètre) avec un fort système pileux. On pourrait les comparer aux trolls ou aux lutins. D’autres civilisations encore vivraient dans l’espace. En revanche ils souhaiteraient arrêter les essais nucléaires sur Terre. Leur symbole serait l’arbre et le serpent.

Antonio RIBERA a fait bien sûr une intervention sur l’affaire UMMO en faisant un historique, photographie à l’appui et un bref aperçu de la dernière lettre reçue aux Pays-Bas.

Quant à Boris CHOURINOV c’est un personnage lucide et intelligent doué d’un fort charisme. Son film vidéo fort intéressant, riche en documents filmés et en témoignages (tel que ce cosmonaute russe qui décrit plusieurs de ses observations) nous confirme que malgré une conjoncture économique défavorable la C.E.I s’intéresse aussi au phénomène O.V.N.I. Voilà donc un petit aperçu de quelques exposés qui nous ont parus les plus significatifs de ces journées. Un week-end bien chargé donc, qui nous permet de faire la synthèse des courants d’idées et des tendances ufologiques. Un échange de connaissances est toujours primordial pour progresser. A quand des conférences sur Bordeaux ? Bientôt ! (NDLR)

ENTRETIENS AVEC DES UFOLOGUES DE TOUT POIL...

Lors du symposium du CERPA en septembre dernier nous avons eu l’opportunité de rencontrer nombre de spécialistes de la scène ufologique internationale. De Mr RIBERA à Mr CHOURINOV , en passant par Mr GRESLE -presque- tous avaient répondu présents. Chacun a abordé le sujet O.V.N.I à sa manière, éclairant le problème différemment. Pour Mr CHOURINOV la question des O.V.N.I est bien réelle et matérielle. Ses recherches en Russie l’on amené à constater plusieurs fois des traces au sol laissées par des objets non identifiés. La C.E.I. malgré les difficultés économiques et politiques que traverse le pays, s’interroge ouvertement sur ces curieuses manifestations. Des émission télévisées sont même proposées au public russe. Boris CHOURINOV nous a confié qu’au cours de sa "carrière" d’ufologue, de nombreux cas vérifiés avec preuves à l’appui lui on été confié. Pour lui le phénomène est bel et bien concret. Jean-Gabriel GRESLE partage sur ce point l’opinion de B.CHOURINOV. Selon lui, la question O.V.N.I. doit être abordé impérativement sur un plan matériel. Les observations qui l’a fait dans le passé, lui laissent penser qu’une intelligence non-terrestre nous épie, nous teste, et parfois même nous défie (1). Tout cela doit cependant être étudié de manière scientifique et pragmatique.Lors de son premier passage à l’émission Mystère, une de nos connaissance se trouvait sur le plateau le jour de l’enregistrement du programme. Celle-ci fut surprise de voir le "différé" car des remarques entières furent totalement censurées.

Dans un autre numéro de l’émission J-G GRESLE nous faisait remarquer que ses propos une fois de plus avaient subi la dure loi du montage final. Un reality-show doit choquer mais dans la limite du raisonnable... Mais justement, il est déraisonnable de censurer des propos que de toute façon personne de ne pourra vérifier. Alors pourquoi dans ce cas précis faire de la rétention d’informations ? Sur ce point de le docteur MANIEZ nous confirme que les autorités font mine de dénigrer le phénomène O.V.N.I aux yeux du grand public. En 1981 il a envoyé plusieurs "demandes d’explications" sur le sujet à divers élus et députés tous bords confondus. Seulement deux lui on répondu. Mr Jacques CHIRAC et Mr Michel DEBRE ont eu la politesse de répondre plus ou moins à la question posée. Le constat qui s’impose est claire ; le phénomène O.V.N.I n’intéresse nullement nos officiels, voilà tout ! Erreur, car au cours d’un congrès sur les objets volants non-identifiés, auquel était convié notamment Mr MANIEZ, quelle ne fut pas sa surprise de trouver une sociologue du CNRS (présence d’autant plus troublante pour un phénomène censé ne pas exister). Très vite il engage la conversation et fini par lui présenter un tee-shirt de sa création représentant le président de la république flanqué du slogan suivant : "Parler avant qu’il ne soit trop tard !".a sociologue du CNRS qui semblait graviter dans les hautes sphères de la politique lui répondit aussi sec :"Monsieur, sachez que le PRESIDENT A SES RAISONS !". Peut-on être plus clair ?!

(1) lire Un pilote de ligne parle de J-G GRESLE Ed G. Trédaniel


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Conférences ufologiques de Marseille organisées par le CERPA
-Premières Rencontres Ufologiques Européennes à Châlons 2005
-Journées Internationales sur les OVNIs à Marseille 1993 (1)
-Congrès de la BUFORA
-Second Symposium de l’Europe Orientale sur les OVNI


AUTEUR :
-CDIM-OVNI
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -