mercredi 13 décembre 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  ZArchives CDIM-OVNI  Les ovnis : un phénomène mondial

Les OVNIs en Chine (1)

mercredi 7 novembre 2001, CDIM-OVNI


LES OVNIS EN CHINE

par François COUTEN Documentaliste-expert

20/03/95 PREAMBULE

Lors des Troisièmes Rencontres Internationales sur les OVNIS qui se déroulèrent sous l’égide du CERPA (a) les 10,11 et 12 Septembre 1993 à MARSEILLE (France) j’ai exposé avec force détails sous le titre "Aventure dans une vallée perdue" une R.R.4.(b) d’une authenticité certaine, survenue en République Populaire de Chine le lundi l6 Septembre 1991 à 7h. 30 du matin. Mais aujourd’hui l’objet de mon exposé concerne un autre rapport d’enquête sur une R.R.4, texte encore jamais publié hors les frontières de l’Empire du Milieu. Son auteur, LIU XIAOQIANG, est un enquêteur émérite, membre important du C.U.R.0. (China Ufo Research Organization), en Français : Société Chinoise de Recherches sur les OVNIS.(c)

Voici donc la traduction fidèle de ce très intéressant document titré : UNE RENCONTRE INCROYABLE. Date : Samedi 13 Août 1988. Lieu : Dans le centre de reboisement JIULONGSHAN, province du Hu bei, centre de la Chine. Témoins : Un vieux couple de forestiers dont 1e mari s’appelle Huang Yongsheng, sa femme, Zhang Jiuhua. Huang Yongsheng, 62 ans, peu cultivé, travaille toujours comme bûcheron et Garde de la forêt étatique, il sait à peine lire et écrire. Sa femme, illettrée, habite avec lui depuis à peu près 40 ans dans une maison en bois située dans une vallée couverte de bois épais.

L’automne 1988 est particulièrement chaud, sombre et pluvieux dans cette région de Jiulongshan, une des vallées de forêt vierge de la province du Hu bei. A l6 h. 20 environ ce 13 Août, une tempête s’abat sur Jiulongshan, le ciel, aussi noir que dans la nuit, est de temps à autre sillonné par des éclairs serpentants , la forêt tremble sous des coups de tonnerre assourdissants. Un orage frappe violemment les branches des arbres et le toit en bois de la maison du vieux couple, construite dans une clairière sur une pente. Soudain, 1e tonnerre explose au-dessus de la cime d’arbres proches de la maison ... - " Il faut que j’aille examiner les jeunes arbres de la pépinière, d’ailleurs, le vieux Lin Shuiqing est en vacances, il m’a confié la surveillance de son parc de cerfs, j’ai peur qu’il arrive quelque chose de fâcheux à ses jeunes cerfs ... " Sa femme lui répond non sans réticence : - " Mais, par cet orage battant ... de plus, tu souffres depuis deux semaines de ton rhumatisme articulaire ! " (a) Centre d’Etudes et de Recherches sur les Phénomènes Aérospatiaux BP. 114 - 13363 MARSEILLE CEDEX 10. Tel. 91 60 21 12, Fax. 91 03 17 37. (b) Rencontre Rapprochée avec enlèvement ou embarquement du ou des témoins à bord d’un OVNI. (c)

Fondée en Mai 1979, elle compte des milliers de Membres actifs répartis entre Centres, Départements et Sections locales dont les activités s’exercent sous contrôle de sa Commission permanente : Bât. N° 44 de l’arrondissement 3 de l’Université de Wu han (Capitale de la province du Hu bei), responsable : Cha Leping, dont le recueil des données, (tirage restreint - 300 Ex.) est l’organe. Huang Yongsheng insiste : " Mon devoir est de veiller de près sur cette vallée où poussent des arbres rares et précieux. Je dois garantir la sécurité de la pépinière et du parc des cerfs. " L’éclair serpente dans un ciel bas et ténébreux. Quand le vieux forestier ouvre la porte à deux battants de la maison, sa femme et lui sont frappés de stupéfaction : Ils voient une forme plus sombre que le ciel suspendue à un mètre de la cime des arbres dans la vallée, à 120 mètres d’eux. Cette forme couleur plomb foncé vibre légèrement. En un clin d’oeil, elle se pose aux lisières de la clairière en se secouant de gauche à droite et vice-versa, tout en s’éclaircissant pour devenir enfin brillante. Le vieux couple tombe en extase devant ce spectacle jamais vu et oublie tout danger et toute prudence. Tout à coup, la forme brillante perçue comme un énorme bol renversé sur le sol, stoppe net ses balancements et projette presque en même temps deux faisceaux de lumière rouge sang ...

Cette lumière bizarre a l’apparence d’un liquide très épais, comme la peinture rouge des peintres. Un faisceau se dirige vers la forêt, l’autre frappe droit sur la maison, le vieux couple est momentanément aveuglé. La femme terrorisée tombe par terre en état de syncope, le forestier se débat avec énergie et s’efforce d’ouvrir les yeux pour regarder ce qui se passe devant eux. La colonne rouge sang se rétrécie peu à peu et aspire Huang Yongsheng près de !’engin devenu tout à fait transparent tel du verre. Huang Yongsheng, trempé par l’orage, se sent légèrement brûlé par l’engin qui, selon son estimation, a un diamètre de 5 mètres environ. Il voit deux bonshommes maigres aux visages de souris, poilus, avec deux oreilles pointues, deux yeux minuscules mais pénétrants. Il n’a pas l’impression d’avoir vu le nez et la bouche, car le menton des deux bonshommes est tellement pointu qu’il semble n’y avoir pas de place pour le nez et la bouche. Le bonhomme vêtu d’une combinaison grise, assis devant un levier fait un signe au moyen de bras disproportionnellement longs au vieux forestier dont les yeux éblouis peuvent à peine voir les choses. Aspiré par la lumière rouge sang, ou plus exactement par une force invisible, Huang Yongsheng entre par une porte coulissante dans l’engin, où, lui semble-t-il, règnent une douceur, un calme, une euphorie extraordinaires. Le deuxième bonhomme prend une boîte grande comme une boîte d’allumettes, et du plafond descend lentement un écran de 2 m. sur 2, brillant comme du papier d’aluminium.

Ensuite, il braque la boîte vers Huang Yongsheng qui flotte d’un seul coup à 30 cm du plancher et perd connaissance tout en étant lucide. Les yeux fermés, il a dans sa tête un petit écran allumé où défile un paysage tout à fait inconnu ; une voix se fait entendre derrière ce petit écran spirituel : - " Ce que vous voyez sont différentes topographies de notre planète située hors de votre système solaire "
- Le vieux demande mentalement : " Que signifie le système solaire ? "
- La voix lui répond : " Vous autres humains vivez sur une planète qui tourne autour de votre soleil. Nous avons notre soleil. "
- Le bûcheron ne comprend rien de rien, il demande : " Dans le ciel je ne vois qu’un seul soleil, d’où vient le votre ? "
- " Vous ne comprenez pas évidemment que l’univers est composé de milliards et milliards de soleils que vous ne voyez pas. Pourtant, dans la nuit, lorsque vous regardez le ciel noir, vous y constatez la présence de nombreuses étoiles lumineuses, ce sont des soleils qui forment chacun leur système solaire. "
Le petit écran multicolore montre un soleil moins brillant que le notre, autour duquel tournent trois globes dont l’un est habité. Sur ce globe - planète-mère des bonshommes gris au visage de souris - coulent des ruisseaux et des rivières, moutonnent des collines et des montagnes, s’étendent des plaines et des déserts.

Huang Yongsheng voit plusieurs aires d’atterrissage où sont posés des engins de couleur sombre en forme d’assiette, de bol, de toupie, des bonshommes de deux mètres s’affairent autour de ces machines. Le petit écran dans la tête de Huang s’éteint. Une passerelle se déroule aussitôt jusqu’au sol et Huang est conduit par une force invisible devant sa maison où un bonhomme lui fait comprendre par signes s’allumant dans son esprit qu’il doit garder le secret de son aventure et se rendre le samedi suivant (le 20 Août) dans la forêt ouest, pour une leçon d’initiation sur les constellations des étoiles.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Les OVNIs en Chine (2)
-Traces laissées par les Chupacabras
-Les Enfants du 5 Novembre 1990
-Les débuts de l’ufologie


AUTEUR :
-CDIM-OVNI
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -