vendredi 23 juin 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  ZArchives CDIM-OVNI  Les ovnis : un phénomène mondial

Traces laissées par les Chupacabras

mercredi 7 novembre 2001, CDIM-OVNI


DOSSIER ARCHIVES communiqué par Guy TARADE de L’Union Européenne de Chercheurs (secrétaire général Claude CHAPEAU)

Informations prioritaires sur les aventures du Dr Virgilio SANCHEZ OCEJO dans la 2ème région du CHILI.

VENDREDI 28 JUILLET 2000.

Traces laissées par les "CHUPACABRAS"

Nous tentons de de mettre à jour les éléments les plus importants recueillis dans nos recherches de campagne pour " CALAMA, MARIA ELENA, et TOCOPILLA. Pour des raisons évidentes nous n’avons pas mentionné de noms. Mais nous allons devoir vous résumer toutes les informations écrites et largement diffusées par la correspondante internationale la señora Liliana NUÑEZ ORELLADA.

Ceci pour vous dire que nous avons réuni personnellement avec la collaboration de nombreux témoins qui apparaissent tout au long de ces événements afin de corroborer et d’augmenter les détails des faits qu’ils ont vécus.

Tout a commencé le 17 mars de cette année 2000 lorsqu’une grande lumière du type magnésium flash a illuminé le ciel de CALAMA et de MARIA ELENA avant d’être aperçue a TOCOPILLA. Les premières attaques dans cette région II du CHILI débutèrent dans les environs de CALAMA, dont voici quelques actions relatées. Un témoin nous a dit qu’il avait observé deux " étoiles " qui se déplaçaient au dessus des endroits ou ont eu lieu les attaques.Un autre témoin qui circulait sur la route qui va de Baquedano à CALAMA a observé un " Chupacabras " portant un renard mort en bordure de la route. Dans un collège d’enfants, ou le gardien de nuit n’a strictement rien entendu, ont été trouvés morts à l’intérieur de leurs cages, un lama et une chèvre, les deux complètement exsangues .

Nous avons calculé avec le directeur du collège que les deux animaux attaqués avaient été ponctionnés d’au moins 17 litres de sang, et nous ne savons pas comment a pu s’enfuir le chupacabras avec un tel chargement par une ouverture dont la grandeur ne dépasse pas 30 cm.

Un cycliste passant devant " Le club des Lions " a entendu des gémissements.

Ils provenaient d’une cour intérieure ou un chupacabras transfusait en chien. Surpris par le cycliste l’entité s’est levée puis s’est dirigée tout en soutenant le chien vers le cycliste. Qui pris de panique a appuyé sur les pédales pour s’éloigner au plus vite de cet endroit dangereux.

Ces actions ont été rapportées par des témoins oculaires sans jamais avoir été mentionnées par les médias.

Durant les deux jours que nous passâmes à MARIA ELENA de nombreux témoins se sont joint à nous afin d’effectuer un processus d’évaluation.

Nous avons eu la grande surprise de vérifier le moulage d’une trace récente avec celles que nous avions relevé lors des attaques produites à Miami en 1996 ! Elles se sont révélées quasiment identiques ! ! appartenant au même type d’entité ou prédateur. En ufologie, le plus important reste l’étude comparative, et pour ce faire nous posons beaucoup de questions ; Comment est-il possible que les mêmes animaux apparaissent maintenant dans d’autres pays ? et pourquoi après 4 ans ?

Nous sommes allés à l’endroit en dehors de la ville de Maria Ellena là ou les jeunes ont effectué le moulage des traces, nous en avons observé de grande quantité dispersée sur le terrain. Notre attention a été attirée par le fait que des lignes à haute tension côte à côte avec la ligne de chemin de fer de la compagnie minière du lieu surplombaient la plus grande partie des traces. Les jeunes nous ont indiqué d’étranges creux d’environ 60cm de circonférence et de 25cm de profondeur. Ces mesures ne sont pas exactes car apparemment les vents et la poussière ont fait perdre l’exactitude des bordures. Par contre les jeunes nous ont entraîné vers un monticule rapproché ou nous pûmes observer et photographier un triangle en calculant ses mesures entre le trou A et B qui était de l’odre de 4 mètres et entre B et C approximativement 7 mètres. Nous avions découvert le tripode d’un OVNI qui avait atterri afin de lâcher les entités suceuses de sang.

En accord avec le triangle de l’objet, nous avons calculé sa dimension à 30mètres de circonférence, ce qui lui concédait un poids pouvant imprimer dans le sol un creux de 30cm. Mais cela n’est pas tout car au faîte du monticule ou nous étions arrêtés, les quantité de traces répertoriées étaient dirigées vers la même direction celle de Maria Elena. Il n’y avait aucune traces ailleurs ni sur les côtés ni en arrière ou étaient les marques du triangle.

Nous pouvons affirmer honnêtement que le plus extraordinaire phénomène chupacabras est en parti le phénomène OVNI.

A ce sujet nous sommes surs et certains qu’il ne s’agit pas d’une expérience génétique terrestre, comme l’on pourrait croire, ni un produit d’un quelconque animal connu ou inconnu. Nous n’avons pas le moindre doute que tout cela fait partie du phénomène OVNI.

Ceci va créer un nouveau chapitre pour la recherche avec l’assurance que pas mal de chercheurs sont déjà penchés sur le problème.

Nous sommes arrivés à Maria Elena le samedi 22juillet 00 et nous avons appris que le mercredi 20juillet un avion des forces aériennes du CHILI a largué une bombe à8h30 du matin sur un endroit entre Maria Elena et Pedro Valvidia. L’explosion à fait l’effet d’un tremblement de terre et beaucoup de verres et bouteilles furent brisés dans toute la ville créant un début de panique parmi la population.

Comme d’habitude les explications varièrent en affirmant qu’une bommbe était malencontreusement tombée de l’avion ou tout simplement que le jet avait passé le mur du son à une trop faible altitude. Et en dernier recours qu’ évidemment c’était bien une bombe pour tuer les vautours noirs.

Seulement voilà après ces explosions des pierrailles n’arrêtent pas de tomber sur le toit des maisons et que d’autres bombes avaient été lâchées près de la localité de Quillagua à environ 100km au nord est de Maria Elena le 13 du même mois.

Nous avons essayé de nous diriger sur la route de qui va à Pedro Valvidia pour essayer de reconnaître l’endroit ou serait tombée la bombe, lorsque arrivés à une intersection la police militaire nous a intimé l’ordre de faire demi tour

Différents aspects sont reliés à ces événements come ces étranges véhicules du type van aux chars blindées circulant sur les routes. Des hélicoptères noirs volant sans aucun bruit au ras des maisons. Un témoin qui enlevait une toile couvrant un avion privé du type LEAR a observé le Logo de la NASA sur la queue et sur les ailes stationné sur l’aéroport de Calama avec interprètes mexicains.

De l’autre côté dans le musée de Maria Elena dans une des verreries dont une intitulée " LES OFFRANDES DU DESERT. " ou il est expliqué que les Indiens Atacameños font des offrandes de plusieurs animaux à leurs Dieux(OVNIS) et ces dieux,(OVNIS) renvoient les animaux vidés de leur sang pour que les Indiens dans leur rituel puissent les consommer et ensuite enterrer leurs restes sous une structure de pierre qu’ils appellent " APACHECTA. "Qans cette vitrerie est exposé dans une structure cérémoniale le cadavre d’un chien symbolisant l’APACHECTA.

Pour terminer nous dirons que pendant les jours passé à Maria Elena durant les nuits obscures à l’intérieur des habitations nous tous avons senti non seulement la présence des entités, mais nous avons pu percevoir sa fétide odeur dont l’empreinte s’est imprégnée sur nous. Les nombreuses grottes, cavernes qui entourent la ville ont été minutieusement lavées pour éviter que l’odeur ne monte en surface. Les membres de nos familles à Miami ont nettement perçues l’odeur des notre arrivée, et il a fallu laver et relaver les vêtements du voyage sans résultat.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Les OVNIs en Chine (2)
-Les débuts de l’ufologie
-Les OVNIs en Chine (1)
-Les Enfants du 5 Novembre 1990


AUTEUR :
-CDIM-OVNI
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -