jeudi 29 juin 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  Revue de presse

Comment se protéger des astéroïdes ?

lundi 16 mars 1998, AIPL


Comment se protéger des astéroïdes ?

Des astronomes ont imaginé plusieurs solutions pour éviter une collision fatale entre ces petites planètes de roche et la Terre. 16/03/1998

Les médias du monde entier annonçaient la semaine dernière qu’un astéroïde se dirigeait droit vers nous. La catastrophe était prévue pour l’an 2028. Le lendemain, la nouvelle était démentie. Des astronomes américains avaient refait les calculs : selon eux, l’astéroïde 1997XFll passerait plutôt à 960 000 kilomètres de la Terre. Ouf ! Nous étions sains et saufs... pour cette fois-ci. Mais, à l’avenir, comment protéger la Terre de ces « planètes de roches » qui foncent dans l’espace à toute vitesse ? Les astronomes estiment qu’il faut d’abord détecter les astéroïdes qui croisent l’orbite de la Terre autour du Soleil et identifier ceux qui présentent un risque. Selon Jay Tate, directeur de Spaceguard UK - un organisme britannique voué à la surveillance de comètes et d’astéroïdes - la solution consiste à leur donner une légère poussée afin de les faire dévier de leur trajectoire. « Il suffit de quelques centimètres par seconde, car la Terre est vraiment une petite cible », affirme-t-il. Mais selon lui, les Terriens ne sont pas encore prêt à recourir à cette solution. « Nous avons des vaisseaux interplanétaires, des armes nucléaires et nous sommes capables de transporter de très lourdes charges dans l’espace. Mais, personne n’a encore mis tous ces éléments ensemble. » Le docteur Jay Melosh, de l’Université de l’Arizona, croit pour sa part qu’on pourrait faire dévier les astéroïdes... avec de la lumière. Selon lui, un gigantesque miroir d’un kilomètres de diamètre pourrait concentrer les rayons du soleil vers l’astéroïde grâce à un réseau de miroirs secondaires. Les puissants rayons feraient fondre la roche et des jets de gaz et de matières en fusion s’en échapperaient -ce qui aurait le même effet sur l’astéroïde qu’une petite fusée attachée à son côté. Le docteur Melosh avoue toutefois que cette solution ne sera pas facile. Il faudra d’abord construire le miroir (les plus gros miroirs des télescopes terrestres ne dépassent pas dix mètres), l’envoyer dans l’espace, puis le placer en ligne avec l’astéroïde visé. Pas évident !

ASTEROIDES

Les radiotélescopes de Goidstone (NASA) et d’Arecibo (Porto-Rico) ont obtenu ces images de l’astéroïde 1999JM8, qui avait été découvert seulement le 13 mai dernier au moyen d’un télescope de l’US Air Force au Nouveau -Mexique dans le cadre du programme Lincoln Near Earth Asteroid Research Project, du Massachusetts Instituts Technology. Ces images sont le fruit du traitement des signaux radar reçus entre le 18 juillet et le 8 août à Goidstone, et du ler au 9 août à Arecibo, à une distance d’environ 8,5 millions de km, soit 22 fois la distance Terre-Lune. Le diamètre moyen de l’astéroïde est de 3,5 km et les plus petits cratères visibles mesurent 100 mètres. La résolution est de 15 mètres par pixel. Il s’agit de la plus haute résolution jamais obtenue à ce jour au moyen d’observations radar astronomiques. Le Dr Lance Benner, du Jet Propulsion Laboratory, a déclaré que la réalisation de telles images dans le domaine optique nécessiterait l’usage d’un miroir de télescope de plusieurs centaines de mètres de diamètre.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Midi Libre - 19/08/2007 - Quand des scientifiques vont à la rencontre des Ovni
-Un nouveau Prix pour le vol habité spatial
-Zone 51
-De l’eau dans une météorite
-Angleterre : 14 juin 2000
-Imagerie haute résolution : les zones d’ombre de la transparence
-Chili : reconnaissance officielle du phénomène OVNI
-Le Roton fait ses seconds pas
-Le canon laser ce n’est plus de la science fiction
-Propulsions


AUTEUR :
-AIPL
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -