22 octobre 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  Revue de presse

Imagerie haute résolution : les zones d’ombre de la transparence

mercredi 7 juin 2000, AIPL


IMAGERIE HAUTE RÉSOLUTION : LES ZONES D’OMBRE DE LA TRANSPARENCE

Un nouveau rapport sur l’imagerie satellitaire analyse les dangers de la libre commercialisation d’images à haute résolution. Reconnaissant que l’avènement de ces nouveaux systèmes participe largement à une évolution actuelle souhaitable vers une plus grande transparence, le rapport du Carnegie Endowment for International Peace intitulé « Secrets for Sale : How Commercial Satellite Imagery Will Change The World » rappelle que le secteur de la commercialisation d’images par satellite demeure au stade de l’enfance, et que de nombreux faux pas peuvent être faits. L’étude montre comment ces images peuvent être acquises par n’importe quel groupe pour des opérations d’espionnage industriel, des attaques terroristes ou des opérations militaires offensives. L’utilisation de façades rendrait extrêmement difficile la tâche de remonter vers les sources de l’information. « Nous sommes dans la même situation que des opérateurs de téléphone, qui ne peuvent être responsables de conversations véhiculées sur leurs lignes et qui peuvent conduire à des actes frauduleux ou terroristes », explique Space Imaging. Une plus grande transparence peut avoir des effets néfastes, expose le rapport. Elle peut aggraver des conflits locaux en permettant à chaque état d’exploiter les faiblesses de ses voisins ou en créant de nouvelles peurs chez des états qui interpréteraient mal des images acquises. Les processus de décision impliquent des acteurs plus nombreux, et deviennent d’autant plus complexes. Des organisations indépendantes peuvent forcer des gouvernements à agir, dans des situations où ils préféreraient ne pas le faire.

Le rapport peut être obtenu par l’intermédiaire du site du Carnergie Endowment :

http://www.carnegieendowment.org

Satellite Business News du 07/06/2000


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Le futur de l’Air Force
-Les archives du CNES/GEIPAN sur les OVNI disponibles en ligne
-Chili : reconnaissance officielle du phénomène OVNI
-Le Roton fait ses seconds pas
-De l’eau dans une météorite
-Midi Libre - 19/08/2007 - Quand des scientifiques vont à la rencontre des Ovni
-Avion sans Bang
-Le canon laser ce n’est plus de la science fiction
-Un nouveau Prix pour le vol habité spatial
-Des nano particules pour protéger les astronautes des radiations spatiales


AUTEUR :
-AIPL
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -