jeudi 29 juin 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  Revue de presse

Des nano particules pour protéger les astronautes des radiations spatiales

janvier 2005, AIPL


DES NANO PARTICULES POUR PROTEGER LES ASTRONAUTES DES RADIATIONS SPATIALES

A l’université de Michigan-Ann Arbor, des scientifiques du « Center for Biologic Nanotechnology » travaillent pour le compte de la NASA sur un système capable de contrôler l’exposition du corps humain aux radiations spatiales à l’aide de nano senseurs de la taille d’une molécule.

D’après les recherches actuellement en cours, les astronautes s’injecteraient dans le sang un fluide contenant les nano particules avant une mission spatiale. Les particules iraient alors se placer dans certaines cellules les plus sensibles aux radiations.

Les lymphocytes sont de bons candidats car ils génèrent une enzyme « suicide » dès qu’ils sont touchés. Les chercheurs ont mis au point des nano particules réagissant à cette enzyme, ainsi qu’un système de détection par laser des produits de cette réaction.

Bien que les chercheurs travaillent depuis au moins cinq ans sur les nano particules, un tel scénario n’est pas envisageable avant cinq ou dix ans. Toutefois, pour un futur voyage humain vers Mars, des systèmes limitant l’exposition au rayonnement venu de l’Espace devront être validés, car les protections actuelles des véhicules spatiaux habités ne seront pas suffisantes.

Aerospace America Janvier 2005


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Observations OVNI à l’île de la Réunion
-La science et les Dogons
-Les archives du CNES/GEIPAN sur les OVNI disponibles en ligne
-Le nouveau film documentaire « Fastwalkers » sur les OVNIs et les ETs
-Le futur de l’Air Force
-Angleterre : 14 juin 2000
-Un nouveau Prix pour le vol habité spatial
-De l’eau dans une météorite
-Le Rapport COMETA disponible en téléchargement sur le site du GEIPAN
-Avion sans Bang


AUTEUR :
-AIPL
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -