jeudi 14 décembre 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  Pistes de recherche sur les OVNI  Ultra Top Secret

Hervé Clergot et les mutilations (in vivo, ou post-mortem ?) humaines.

lundi 18 juillet 2005, JP Delbarre


L’article sur les mutilations volontaires humaines traduit - ou écrit à partir des photos - par Hervé Clergot, que l’on a pu lire dans le N° 7 de sa revue Beta Tauri n’est vraiment pas rassurant. J’avais déjà entendu parler de cela, et avais même acheté une réédition de deux romans vérités de Jimmy Guieu en un seul livre « Alerte rouge » et « L’entité noire d’andamooka », que je n’ai jamais lu, mais ai parcouru en le feuilletant rapidement pour trouver le passage dit « authentique » par l’auteur : un avion serait tombé dans la jungle au niveau de la canopée presque, et auraient été trouvés à bord des cadavres mutilés. L’article de seconde main ?, paru dans Béta Tauri et pourvu de photos, devrait, si Hervé Clergot sait en tirer parti, faire beaucoup pour que sa revue soit beaucoup mieux connue. Même s’il est morbide, le sujet devrait inviter les ufologues à réfléchir sur le fait qu’il n’est pas bon partout d’avoir les pieds sur cette planète, ni d’avoir la tête dans les nuages pour oublier certaines réalités, à l’état brut. Même si l’homme qui en fut victime était peut-être quelqu’un de non recommandable (éventualité à envisager cruement hélas), c’était quand même un être humain (échelle de valeur bien humaine ; et inhumaine envers les animaux, dits « espèces inférieures ». Comme si une souffrance était plus noble étant subie par l’homme), enfin bref, pas de réthorique sur un sujet déplacé.

Il est probable qu’il ne s’agissait pas d’une mise en scène à partir du cadavre d’une personne décédée de mort naturelle. L’ex personne est dénudée, et il est douteux que des animaux (pies, corbeaux s’il en est) aient prélevé les yeux d’une personne morte sous le coup, ou non à la suite d’un accident (à moins que le ou les auteur (s), involontaire (s) souhaitons le, ai (ent) voulu rendre la victime moins identifiable ? Improbable, car ce cas n’est pas isolé !). Si les auteurs sont, involontairement ou non, des E.T, les prélèvements n’ont certainement pas eu lieu pour relever le taux de pollutions de toutes sortes ! Cela fait craindre le pire ; Cet homme se sera-t-il montré violent lors d’un contact inopiné ? Les prélèvements n’étaient-ils alors prémédités ? S’ils l’étaient, seuls des spécialistes dans les domaines concernés pourraient dire ce que l’ étude des prélèvement biologiques visait !

A la décharge de ... ?

Si ce sont des humanoïdes qui pratiquent ces mutilations, ce n’est sans doute pas pour menacer notre espèce, ni celles animales (sic). Les études portent probablement sur l’incidence des pollutions de toutes sortes dont l’homme est responsable, car, au moins pour les animaux tels que le bétail et les chevaux, les mutilations, donc les prélèvements (avec l’aide d’un laser infra-rouge incisant le cuir et les chairs circulairement, avec réduction des orifices ?), ont lieu depuis des années et des années. Quelques cas de mutilations humaines se sont fait connaître. Mais, si ce sont des humanoïdes qui pratiquent ces mutilations, pourquoi se dénonceraient-ils en laissant les corps sur place ? Sûr de l’impunité, montreraient-ils aussi peu d’égard pour l’homme qu’ils n’en ont pour des cadavres d’animaux, faisant eux peu de cas d’être enterré ou non. L’ex personne découverte mutilée se sera-t-elle tuée en voulant fuir ? aura-t-elle était tuée parce que menaçant la vie d’un des humanoïdes ? Ces derniers voyant là une occasion de vérifier l’incidence des pollutions sur l’homme, en prélevant des organes ? Je doute qu’il s’agisse d’un avertissement envers qui irait fouiner dans le coin. Bien que l’humain ayant subi ces mutilations, on l’espère post-mortem (sinon c’est atroce !), fut laissé au sol - et épargné par les bêtes sauvages -, comme une vache une fois fut laissée morte et mutilée près d’un endroit où des autorités avaient leurs bureaux en Amérique, comme si l’on narguait ces dernières. Mais rendre exangue des animaux vivants, c’est monstrueux (selon des abductés, cela fût fait devant eux !).

En Amérique du Sud

Au Brésil, les tentatives d’enlèvements d’humains ne font montre d’aucune immobilisation - akinésie - par ondes, à voir les récits émanant de cette partie du monde. Ni d’annihilation temporaire du conscient par soumission à l’hypnose, en entrant chez les gens de nuit, en jouant au passe-muraille, à l’instar de leurs rayons lumineux, et fortement calorifiques (d’après les témoignages de ruraux). Il semble donc exister une typicité ufologique propre à chaque pays ! Au Brésil, les paysans rencontrant des ovni, sont-ils agressés à chaque fois ? Les E.T présumés ne paraissent pas vouloir « abducter », mais plutôt « terroriser » les gens ce à quoi s’occuperaient les présumés E.T pendant cette partie des 24 H. Ou veut-on que ces paysans quittent la région, afin d’exploiter par exemple une mine ayant un grand intérêt et inconnue des brésiliens eux-mêmes ? En Chine, ai-je lu dans un livre dont l’auteur est Shi Bo, des paysans étaient terrorisés :: des ovni démolissaient à coups de rayons lumineux, mais infra soniques sans doute par leur effet, les maisons d’un village de montagne : sans qu’il y ait de victime. Le but semble donc être l’exploitation d’une mine non répertoriée. Puisque l’on fait peur aux gens (là sans s’en prendre directement à eux). Mais allez vérifier ce témoignage !

Jean-Pierre Delbarre


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-LE CÉLÈBRE CHERCHEUR ET JOURNALISTE AMÉRICAIN MICHAEL LINDEMANN INTERVIEW NIKE POPE
-Matthew Williams parle de sa propre entrevue avec Nick Pope
-Les gouvernements nous cachent la vérité.
-Manifestation d’une haute technologie inconnue du grand public
-Petits gris, grands blonds et bases secrètes souterraines.
-Question$ sur le SIDA
-ROSWELL, ce nom vous dit quelque chose ?
-Aurora
-Le MJ 12 (Majestic 12)
-Le rayon de la mort réinventé


AUTEUR :
-JP Delbarre
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -