mercredi 13 décembre 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  Librairie Impossible

Astérix et les Extraterrestres

vendredi 14 octobre 2005


Bon de commande Alapage

Le 33e album des aventures d’Astérix et Obélix est sorti, les deux gaulois héros de la bande dessinée française. Ce nouvel album est titré « Le ciel lui tombe sur la tête ». Et huit millions d’exemplaires ont été mis à disposition dès aujourd’hui dans 27 pays à travers le monde.

L’album commence par une traditionnelle chasse au sanglier menée par Astérix et Obélix qui, dès la deuxième case, détectent un petit problème : tous les animaux sont figés, et même chose pour les habitants du village gaulois. Il faut y voir le signe de l’arrivée des représentants de deux peuples extraterrestres. Ce sont bien les aventures d’Astérix, en 50 avant Jésus-Christ, mais surprise : leur arrivée dans le petit village gaulois c’est celle, dans la bande dessinée (BD) franco-belge, des comics américains d’abord.

Le représentant des Tadsylwiens, anagramme de Walt Disney, ressemble à un mélange de Félix le Chat et de Mickey, et il est protégé par une armée de Supermen au visage de Schwartzenegger. Face à eux, les méchants nagmas : anagrammes de Mangas, la BD japonaise. Ceux-là maîtrisent les arts martiaux et se déplacent dans des robots géants.

Hommage à Disney

Albert Uderzo, qui se chargeait à la fois du dessin et du scénario depuis la mort de René Goscinny, tournait un peu en rond avec les années. Là il fait un bond en avant avec quelque chose de très différent et ça marche : l’histoire est bien menée, même si l’auteur est assez parti pris. Il le dit lui-même : l’album est un hommage à Disney. Et puis, comme il faut toujours un méchant ce seront les Nagmas.

Quand aux repères habituels -Romains et bagarres-, ils sont bien là, ainsi que la potion magique qui vient à bout de tout, sauf peut-être des chiens chauds (les hot-dogs des Tadsylwiens !). Bref, à 78 ans, Uderzo réussit toujours à nous surprendre.

Le mystère pour le plaisir

Jusqu’à la dernière minute, le secret avait été jalousement gardé quant au scénario, volonté d’Uderzo de donner la primeur aux lecteurs, "leur laisser le plaisir de la découverte", avait-il dit. Maintenant, l’album est sorti et il est licite de dévoiler que l’histoire est assez délirante avec des Gaulois, des Romains, des pirates, quelques sangliers comme il se doit, mais aussi... des extra-terrestres tombés du ciel.

Est-ce un rêve après abus de potion magique ? est-ce le cauchemar de tout Gaulois qui n’a peur que d’une chose, que le ciel lui tombe sur la tête, devenu réalité ? En tous cas, ces extra sont extras, l’un ressemblant étrangement à une souris disneyenne, d’autres à un avatar de Superman métissé de Schwarzenegger. Astérix s’en méfie, Obélix méprise mais les Gauloises les trouvent "chou".

Bon de commande Alapage


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Stratagème
-Contact Paranormal Extraterrestre
-Le Chronoviseur : une machine à voir dans le temps
-Le Guide des Livres Ufologiques Francophones 1951-2005
-DVD En Quête de Paranormal
-Le Grand Livre des Prophéties
-Extraterrestres : l’enquête
-Hommage à Bernard Bidault
-Nouvelle édition DVD Rennes le Château
-L’Histoire secrète de l’espèce humaine


> Astérix et les Extraterrestres... le crash d’un ovni de la bd
24 octobre 2005, par Fifrelin   [retour au début des forums]

Une BD lamentable et sans envergure, sans sens du récit, sans réplique intéressante. De plus la franchouillardise réac se mélange à un parti pris pro disneyen qui démontre à quel point son auteur est dénué de toute culture, où l’on voit un pseudo gentil americomorphe (Schwarznegger, gentil... laissez moi rêver... et Disney... aussi gentil que le vatican pendant la seconde guerre mondiale) contre un méchant jaune bridé (oubliant que le genre manga a une histoire, et que son essor est principalement dû aux sequelles de la seconde guerre mondiale). Aujourd’hui on s’étonne qu’Uderzo s’acoquine avec un groupe international aux velléités merquantile et bêtifiante (même si quelques moments chez Disney, quelques bouts de péloches furent vraiment artistiques nonobstant)... et pourtant n’a-t-il pas, lui aussi, toujours eu la même philosophie ? Mais le plus grave est sans doute cette histoire qui semble finir toutes les 4 pages et qui rerbondit grâce à une pirouette scénaristique à chaque de plus en plus superficielle et misérable (ce moment où le gentil gagne mais d’un coup il devient grand... puis il perd sa couleur... on s’attend à le voir perdre son slip ou chier des huîtres quelques pages plus loin... pourquoi pas ? c’est tout aussi créatif et bienvenu...). Uderzo se moque de tout. Des ET, des lecteurs et de ses propres personnages, et il rend hommage au plus gros symbole de réussite en dollars que l’histoire a connu. Pourtant, et c’est diabolique, il dessine toujours aussi bien...



-> Astérix et les Extraterrestres... le crash d’un ovni de la bd
(1/1) 24 octobre 2005, par Fifrelin
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -