mardi 17 octobre 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Librairie OVNI Librairie OVNI + Vidéos
Forum Ufolibre Forum Ufolibre
Agenda Girondin Agenda Girondin
Annuaire Ufologique Annuaire Ufologique
Abonnement revues Abonnement revues
Associations girondines Associations girondines
Interviews de personnalités Interviews de personnalités
Librairie Impossible Librairie Impossible
Observations Observations
Pistes de recherche sur les OVNI Pistes de recherche sur les OVNI
   - Folklore ufologique et du passé
   - HET ou Hypothèse Extra-Terrestre
   - Inconscient Collectif
   - Intox lucrative
   - L’origine Intra-Terrestre
   - Le Monde des Illusions
   - Les Autres Dimensions
   - Manifestation des êtres divins
   - Phénomènes naturels dont certains sont inconnus
   - Ultra Top Secret
Revue de presse Revue de presse
   - Les vidéos sur internet
ZArchives CDIM-OVNI ZArchives CDIM-OVNI
   - Anomalies spatiales
   - L’Affaire Roswell
   - L’archéo-ufologie ou astro-ufologie
   - L’exo-biologie et la connexion Mars/Terre
   - Les congrès ufologiques
   - Les effets dûs aux ovnis
   - Les OVNI au fil du temps
   - Les ovnis : un phénomène mondial
   - Les ovnis et la science
   - Les ovnis et les autorités
Recevoir des infos géopolitiques rares
Le sommaire du prochain LIESILIESI

Inscription
Désinscription
Retour à la page d'accueil  Interviews de personnalités

Stanton FRIEDMAN

septembre 1996, CDIM-OVNI


ENTRETIEN AVEC STANTON FRIEDMAN

(Sources X-FACTOR #1 U.K 96)

C’est en 1959, après avoir acheté un livre sur les ovni pour 1$ que le jeune physicien américain Stanton FRIEDMAN s’interressa à ce phénomène.

Près de quarante ans plus tard, S.T FRIEDMAN a écrit « Crash at Corona » avec Don BERLINER, (l’étude définitive de l’incident de Roswell) , et « Top Secret/Majic » à propos des documents du groupe Majestic 12 et du gouvernement U.S cautionnant les preuves de la détention d’un engin extra-terrestre.

Vivant au Canada, il travaille sur des projets de recherches scientifiques comme l’irradiation de la nourriture, le controle de la pollution ; il est également un brillant conférencier. Il n’a que peu de temps à consacrer aux incroyants dans les soucoupes volantes et prétend que ces engins spatiaux sont controllés par une intelligence extra-terrestre.

A 61 ans, FRIEDMAN n’a jamais observé d’ovni !

Combien de personnes ont été témoins d’ovni selon vous ?

Je pose souvent la question aux gens lors de mes conférences ; les mains se lèvent fébrilement dans l’assemblée, mais ils savent que je ne rirait pas d’eux. Cela représente 10% de l’assemblée.

Mais quand je demande combien d’entre vous ont rapporté leur observation alors je me considère comme chanceux si j’obtiens 10% des 10% ! Voir un ovni est devenu banal, le consigner dans un rapport officiel l’est nettement moins.

Qu’est-ce qui a déclenché chez vous cet intérêt pour les ovnis ?

Je commandais par correspondance des tas de bouquins sur le sujet mais pour limiter les frais je cherchai les références dans ce domaine : il y avait un livre sur les ovnis écrit par le Capitaine Edward RUPPELT de l’U.S Air Force (le dernier officiel de la recherche gouvernementale américaine sur le sujet) qui était directeur du projet Blue Book.

Je me suis dit qu’il devait savoir de quoi il parlait ! J’ai lu son livre et fut très intrigué. Alors j’ai lu une quinzaine de livres, et passé quelques années à chercher des informations sur ce phénomène.

Quelles conclusions en avez-vous tiré ?

L’évidence est là ; notre planète est constament visitée par des engins spatiaux controllés par une intelligence extra-terrestre. En d’autres termes, certains des ovni sont des vaisseaux spatiaux d’autres n’en sont pas. Le sujet des soucoupe volantes représente un genre de Watergate Cosmique.

Ce qui signifie, un petit nombre de personnes, parmi elles des majors du gouvernement ont su dès juillet 1947, quand 2 soucoupes se sont écrasées et ont été retrouvées au Nouveau-Mexique avec des corps aliens, que certains ovnis étaient bien des vaisseaux étrangers à la Terre.

Vous vous réferrez à l’incident de Roswell comment avez-vous menez l’enquète sur ce cas ?

En 1978 après avoir entendu un des témoins. Je me suis alors entretenu avec plus de

200 témoins, dont 30 étaient impliqués dans la découverte et la récupération ainsi que dans le black-out sur les deux crashs au Nouveau-Mexique en 1947.

Après cet évènement, comment saviez-vous que ces témoins disaient la vérité ?

Naturellement vous ne pouvez pas être sûr avant d’avoir vérifié ce qu’il y a au fond de histoire. Premièrement, il y a ces articles du 8 juillet 1947 au soir parus dans les journaux de Chicago à la côte ouest.

Il y a également des mémos du F.B.I. Je sais que les 3 témoins clés interviewés par la télévision britannique Channel 4 ne peuvent être vérifiés. Frankie ROWE, par exemple, la femme qui pleure magnifiquement devant la caméra. Il n’y a pas de réserve a avoir sur ce qu’elle prétend avoir vu. ROWE a dit que son père, un pompier du feu fut appelé à l’extèrieur pour éteindre la soucoupe.

Mais des officiels de Roswell m’ont assuré qu’ils n’auraient jamais autorisé que des camions s’éloignent de plus de 50 kms de la ville, la laissant non-protégée.

C’est l’aspect « canulars » le plus frustrant lorsque l’on est un ufologue ?

Et bien vous savez, c’est une grande recommandation lorsqu’un vous qualifie d’ufologue. Cela suppose que la personne étudie la science de l’ufologie. Mais il n’y pas de standards. Quiconque lit 2 livres et porte un attaché-case pense être qualifié. Donc une grand part du problème est que des personnes font croire que ces faits ne sont pas corroborés par la preuve.

Il y aussi, et cela me peine, le manquement des mass-médias à faire leur travail, à fouiller pour trouver la plus grande histoire du millénaire.

Cela dit, l’existence des soucoupes volantes est chaudement contestée ?

Aucun des arguments formulés par les groupes de négativistes bruyants ne tient face à une étude scrupuleuse. Ils semblent valables, jusqu’à ce que vous regardiez l’évidence et alors ils disparaissent aussi vite qu’ils sont venus. il y a eu des études scientifiques sur les ovnis, des centaines d’articles par des scientistes, 10 thèses de doctorat.

C’est une colossale montagne d’informations à propos duquel la plupart des gens semble être totalement ignorant, particulièrement les debunkers (négateurs). Dans mes lectures, j’ai couvert les 5 études scientifiques et demandé à chacune d’entre elles combien de personne les avez lu ? J’étais chanceux si je trouvai 2% de lecteurs.

Quel genre de réactions avez-vous lorsque vous parlez des « corps » du gourvernement ?

J’ai une grande réponse quelque soit le sujet abordé. Je juge seulement les questions et les réponses plutôt que le reste. Généralement avec les personnes du gouvernement c’est plutôt une rue à sens unique. Ils m’ont posé des questions, mais ils ne m’ont rien appris.

C’est le prix à payer je crois. L’autre jour j’étais au laboratoire National de Los Alamos il y avait un foule impressionnante. Et j’ai apporté mon témoignage au congréssistes en 1968 et aux Nations Unies en 1978.

Etre scientifique dans la recherche ufologique est-ce plutôt une aide ou un inconvénient ?

Etre entrainé en tant que scientifique c’est vraiment utile. Tous vos travaux sont lus. Votre patron, et son chef sont satisfait que vous soyez objectif, prudent, honnête et scientifique. De plus, parce que virtuellement j’ai travaillé en qualité de scientifique sur des documents « classifiés » et j’ai eu la chance de comprendre comment fonctionnait la sécurité. J’ai moi-même rédigé des documents « classifiés ».

J’avais une abilitation. C’était un bon entrainement pour rechercher dans les archives du gourvernement plus tard.

Votre dernier livre parle des documents du Majestic 12 (MJ-12). De quoi s’agit-il ?

Ils pourraient prouver que le président Harry TRUMAN avait constitué un groupe secret avec des personnes triées sur le volet appartenant au monde scientifique, militaire et aux agences de renseignements. Leur tâche était d’apprendre des informations des engins spatiaux d’origine extra-terrestre.

J’ai recherché depuis plus de 12 ans maintenant, et pêché dans les archives de plus de 15 gouvernements pour vérifier que ces documents étaient authentiques. J’ai trouvé de petits détails que personne à l’extérieur excepté moi ne connait. J’ai même gagné 1000 $ en prouvant à un critique qui jugait que l’en-tête sur un des documents du MJ-12 était fausse. C’était un pari absurde.

Depuis j’ai passé des semaines dans les archives et je n’y ai rien trouvé. C’est typique de la faillite intellectuelle de la pseudo-science des anti-ufologie. J’attends de voir un véritable argument anti MJ-12.

Croyez-vous aux enlèvements ?

Cela dépends. Je ne suis pas un croyant. Je suis un scientifique qui vérifie les données. Chaque histoire d’enlèvement doit être considérée avec ses propres mérites. Je connais des tas de chercheurs.

J’ai une grande confiance dans leur travail. Oui certaines personnes ont été enlevées, mais vous ne pouvait pas établir un rapport complet.

Pourquoi pensez-vous que l’information sur les ovnis n’est pas divulguée au public ?

Je pense que les gouvernements ont 5 raisons majeurs ; premièrement, ils veulent comprendre comment fonctionnent ses soucoupes volantes parce que elle peuvent faire de merveilleuses armes dans le système de défense.

Deuxièment, que se passerait-il si l’ennemi comprenait comment cela fonctionne avant vous ?

Troisièmement, si l’information était communiquée, je pense que la jeune génération, laquelle n’existait pas quand il n’y avait pas de progamme spatial, accepterait mieux cet état de fait.

Cela ne serait-il pas un avantage ?

Mais il n’y a pas de gouvernement sur Terre qui veuille que leurs citoyens doivent leur première allégance à la planète.

Quatrièmement, certaines religions fondamentalistes maintiennent que nous sommes la seule vie intelligente dans l’univers, et que les ovnis constituent le travail du malin. Ces gars ont une influence politique et ils seraient dans le pétrin sans une religion « bateau » s’ils avaient tort.

Cinquièmement, l’incertitude qui résultérait dans l’économie mondiale.

Que voulez-vous dire ?

Même s’il y avez une annonce, faite avec prudence afin de ne pas paniquer les gens en ne disant pas que ces « aliens » sont là pour nous massacrer ou nous dévorer, je pense que des personnes raisonnables diraient ; « Hé, ces gars sont visiblement plus avancés que nous, ils peuvent venir ici, mais nous ne pouvons pas nous partir facilement, cela veut dire qu’il y aura de nouvelles sources d’énergies, dans les transports aériens, les ordinateurs etles communications ».

Les gens iront tout de même faire des stocks au supermarché, parce que l’incertitude est l’ennemi.

Alors est-ce que le public est prêt à attendre la vérité à propos des ovnis ?

Naturellement que nous le sommes ! Il y a beaucoup de personnes qui objecterons, juste 5% du public américain qui ne croit pas que nous sommes allés sur la lune. Pas trop mal !

Oui, cela doit être présenté honnêtement, ouvertement. Je ne pense pas que nous devrions mettre sur la table les données techniques sur les soucoupes volantes, mais notre planète est visitée par des êtres intelligents non terrestres.

Il est temps de grandir.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Lettre au Ministre de la Défense Belge
-Compte Rendu de la conférence CDIM en hommage à Bernard Bidault
-John A. PRICE
-Jean-Pierre SEGONNES
-Michel GRANGER
-Louis LACOSTE
-Kenneth ARNOLD
-Major Easley D. EDWIN
-Interview de Jimmy Guieu
-Conférences sur le Paranormal le 17 novembre 2007 à Bordeaux


AUTEUR :
-CDIM-OVNI
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -