Retour au format normal


France : Gers 10 août 2000

10 août 2000

par CDIM-OVNI

Gers : 10 Août 2000

Bonjour à tous !

Je souhaite faire un "Appel à témoins" concernant un phénomène vu le Jeudi 10 Août 2000 vers 21H45/22H00, dans le département du Gers, très exactement à "l’Isle Arné", un petit village situé à environ 20 kms d’Auch. Nous étions avec ma femme, l’une de mes deux filles et un ami à la terrasse du restaurant "l’Auberge du Moulin" où nous avons passé la soirée (pas spécialement "arrosée" je précise quand même). Nous avions bu un appéro et nous regardions le ciel et parlions des évènements organisés dans le coin pour la "Nuit des Etoiles". Vers 21H45/22H00, j’ai vu dans la direction du village, mais semblant tout de même beaucoup plus loin, une lumière verte en forme de goutte d’eau, avec du jaune en son centre. Ce phénomène a été visible pendant quelques secondes seulement (5 sec environ) et n’a fait strictement aucun bruit où nous étions. Je l’ai signalé rapidement et ma femme a eu le temps d’en voir la fin seulement. Il semblait descendre verticalement à grande vitesse. Ca ressemblait un peu à une énorme fusée de feu d’artifice. Dans ce cas, il aurait normalement du avoir plusieurs fusées tirées dans le ciel, mais malgré une surveillance accrûe, nous n’avons rien contasté d’autre pendant la soirée. Je reprécise que c’était la "Nuit des Etoiles" et que quelqu’un d’autre regardait peut être aussi ce soir là, dans cette même direction. J’ai vraiment été intrigué par ce truc, et y ai notamment repensé le lendemain. Je promenais mon chien chez mes parents, à environ 10 Kms du restaurant, lorsque j’ai vu une vague de 5, 6 ou 7 avions de chasse, passer à basse vitesse et assez basse altitude. Deux sortes de chasseurs sont passées : des Super Etandard et soit des Mirage, soit des Rafales. Je connais bien les avions mais ils sont passés rapidement au dessus de ma tête et sont sortis très vite de mon champ de vision puisqu’à basse altitude. Je n’ai pas non plus voir s’ils étaient armés ou non.

La base militaire la plus proche doit être celle de "Mont de Marsan" dans les Landes. N’ayant pas de PC sous la main, j’ai attendu mon retour de vacances pour fouiner sur le Web et faire des appels à témoins, au cas ou !!! Et justement, je suis tombé sur des articles mentionnant plusieurs témoignages de "lumières vertes dans le sud ouest de la France". Je ne sais pas si le phénomène que nous avons vu correspond à celui de ces témoignages pour l’instant !

J’en profite pour expliquer que je regarde le ciel dès que j’en ai le temps, car j’avais déjà vu un drole de truc il y a maintenant plus de vingt ans, en compagnie de plusieurs témoins dont le principal est mon père. A l’époque, nous habitions Marsan dans le Gers et j’allais à l’école à Auch où il m’amenait en voiture tous les matins. Un matin vers 8H15, il faisait beau, peu de nuages et un beau soleil, nous arrivions à "Lahitte" un autre village situé à environ 4 ou 5 Kms. Mon père à vu la sphère le premier et a attiré mon attention. Elle était un peu plus grosse que le soleil (5M/10M de diamètre environ), orangée et stationnaire à environ 10 M du sol sur la colline en face de nous, ronde et lumineuse mais n’éblouïssait pas. Mon père étant assureur à l’époque, il avait toujours dans le coffre de sa voiture, son vieil appareil photo noir & blanc dans un étui de cuir qui lui servait en cas de sinistre, vols, incendies ou dégats des eaux chez des clients, etc... Après un "Ho putain, qu’est ce que c’est" (à prononcer avec l’accent), il sortit rapidement du véhicule pour prendre une photo. Je suis sorti aussi et regardais tour à tour la sphère et où il en était. La sphère est alors devenue légèrement plus blanchâtre (peut être en commençant par le bas) puis est partie à direction 1H00 (code horaire) en un millième de fraction de seconde. Je n’avais jamais rien vu aller si vite, et surtout suis resté stupéfait par l’absence de phase d’accélération, commune à tous les engins terrestres connus. C’est allé tellement vite, que j’ai quelques doutes sur le "départ" de l’engin car seul un trait est resté imprimé dans ma rétine, comme si le ciel s’était déchiré. Tout ça à proximité d’une route nationale qui amène à Toulouse (la RN124) où passaient les voitures, certaines freinant et regardant en direction de la sphère. A l’époque, j’ai espéré grace à un "tel évènement" que j’allais temporairement échapper à l’école, que nous allions aller à la gendarmerie pour témoigner, etc... Et bien non ! Il n’a pas voulu passer pour un fou et m’a répondu qu’assez d’autres personnes avaient vu le truc et qu’il "leur laissait le soin d’aller souffler dans le ballon à sa place".

Nous en avons encore reparlé ensemble cet été pendant les vacances, et une panne m’a amené à monter dans son véhicule et à repasser à l’endroit où nous avions vu l’OVNI (car c’est bien un OVNI) pour aller à Auch. Si nous sommes toujours d’accord sur la chronologie des faits et sur l’engin, nous ne le sommes plus sur l’endroit exact où était la sphère. Mon père affirme l’avoir vu de deux endroits différents (une grande descente avant "Lahitte" et au "Stop" de la "RN124"). Personnellement, je ne me souviens que de la RN124, mais on voit effectivement ce point depuis la "grande descente". Je pense avoir raison mais ne le jurerais pas sur la tête de mes filles car n’en suis plus sûr à 100%. A préciser qu’à l’époque, il y avait des manifestations contre l’implantation d’une centrale dans le Larzac (celà permet éventuellement de dater l’année de l’évènement) et que comme souvent, OVNI=nucléaire/militaires pas très loin

Le conseil du jour : Grâce à ça, depuis qu’ils sont sortis dans le commerce, j’achète tous les ans un appareil photo jetable ("prêt à photographier" est moins "polluant" d’après Kodak) avec flash, que je conserve à l’ombre dans mon véhicule. Malheureusement, ce soir là, je n’ai pas eu le temps de m’en saisir, mon véhicule étant garé sur le parking de l’auberge. Je vous conseille d’en faire autant car les "rencontres" sont rares et une photo, même de qualité moyenne, constitue toujours un bon élément de réflexion (et de preuve). Penser tous les ans à l’utiliser pour éventuellement autre chose de façon à toujours en avoir un avec pellicule non périmée si un jour vous avez comme moi cette chance. Pensez aussi à ne pas prendre que des photos de l’objet, mais aussi sur les mêmes photos, des éléments du décors qui permettront d’estimer la taille de l’engin, son altitude, etc. (un arbre, une maison, personne, etc. font très bien l’affaire !)

CDIM-OVNI