Retour au format normal


Imagerie haute résolution : les zones d’ombre de la transparence

7 juin 2000

par AIPL

IMAGERIE HAUTE RÉSOLUTION : LES ZONES D’OMBRE DE LA TRANSPARENCE

Un nouveau rapport sur l’imagerie satellitaire analyse les dangers de la libre commercialisation d’images à haute résolution. Reconnaissant que l’avènement de ces nouveaux systèmes participe largement à une évolution actuelle souhaitable vers une plus grande transparence, le rapport du Carnegie Endowment for International Peace intitulé « Secrets for Sale : How Commercial Satellite Imagery Will Change The World » rappelle que le secteur de la commercialisation d’images par satellite demeure au stade de l’enfance, et que de nombreux faux pas peuvent être faits. L’étude montre comment ces images peuvent être acquises par n’importe quel groupe pour des opérations d’espionnage industriel, des attaques terroristes ou des opérations militaires offensives. L’utilisation de façades rendrait extrêmement difficile la tâche de remonter vers les sources de l’information. « Nous sommes dans la même situation que des opérateurs de téléphone, qui ne peuvent être responsables de conversations véhiculées sur leurs lignes et qui peuvent conduire à des actes frauduleux ou terroristes », explique Space Imaging. Une plus grande transparence peut avoir des effets néfastes, expose le rapport. Elle peut aggraver des conflits locaux en permettant à chaque état d’exploiter les faiblesses de ses voisins ou en créant de nouvelles peurs chez des états qui interpréteraient mal des images acquises. Les processus de décision impliquent des acteurs plus nombreux, et deviennent d’autant plus complexes. Des organisations indépendantes peuvent forcer des gouvernements à agir, dans des situations où ils préféreraient ne pas le faire.

Le rapport peut être obtenu par l’intermédiaire du site du Carnergie Endowment :

http://www.carnegieendowment.org

Satellite Business News du 07/06/2000

AIPL