Retour au format normal


Astérix et les Extraterrestres

14 octobre 2005

Bon de commande Alapage

Le 33e album des aventures d’Astérix et Obélix est sorti, les deux gaulois héros de la bande dessinée française. Ce nouvel album est titré « Le ciel lui tombe sur la tête ». Et huit millions d’exemplaires ont été mis à disposition dès aujourd’hui dans 27 pays à travers le monde.

L’album commence par une traditionnelle chasse au sanglier menée par Astérix et Obélix qui, dès la deuxième case, détectent un petit problème : tous les animaux sont figés, et même chose pour les habitants du village gaulois. Il faut y voir le signe de l’arrivée des représentants de deux peuples extraterrestres. Ce sont bien les aventures d’Astérix, en 50 avant Jésus-Christ, mais surprise : leur arrivée dans le petit village gaulois c’est celle, dans la bande dessinée (BD) franco-belge, des comics américains d’abord.

Le représentant des Tadsylwiens, anagramme de Walt Disney, ressemble à un mélange de Félix le Chat et de Mickey, et il est protégé par une armée de Supermen au visage de Schwartzenegger. Face à eux, les méchants nagmas : anagrammes de Mangas, la BD japonaise. Ceux-là maîtrisent les arts martiaux et se déplacent dans des robots géants.

Hommage à Disney

Albert Uderzo, qui se chargeait à la fois du dessin et du scénario depuis la mort de René Goscinny, tournait un peu en rond avec les années. Là il fait un bond en avant avec quelque chose de très différent et ça marche : l’histoire est bien menée, même si l’auteur est assez parti pris. Il le dit lui-même : l’album est un hommage à Disney. Et puis, comme il faut toujours un méchant ce seront les Nagmas.

Quand aux repères habituels -Romains et bagarres-, ils sont bien là, ainsi que la potion magique qui vient à bout de tout, sauf peut-être des chiens chauds (les hot-dogs des Tadsylwiens !). Bref, à 78 ans, Uderzo réussit toujours à nous surprendre.

Le mystère pour le plaisir

Jusqu’à la dernière minute, le secret avait été jalousement gardé quant au scénario, volonté d’Uderzo de donner la primeur aux lecteurs, "leur laisser le plaisir de la découverte", avait-il dit. Maintenant, l’album est sorti et il est licite de dévoiler que l’histoire est assez délirante avec des Gaulois, des Romains, des pirates, quelques sangliers comme il se doit, mais aussi... des extra-terrestres tombés du ciel.

Est-ce un rêve après abus de potion magique ? est-ce le cauchemar de tout Gaulois qui n’a peur que d’une chose, que le ciel lui tombe sur la tête, devenu réalité ? En tous cas, ces extra sont extras, l’un ressemblant étrangement à une souris disneyenne, d’autres à un avatar de Superman métissé de Schwarzenegger. Astérix s’en méfie, Obélix méprise mais les Gauloises les trouvent "chou".

Bon de commande Alapage