Retour au format normal


Observation aérienne entre londres et paris en 1961

4 décembre 2007

par michel durand-roger

Je n’ai jamais raconté cette observation de peur d’être pris pour un illuminé mais il me parait nécessaire de le faire aujourd’hui, afin qu’il reste une trace de ce phénomène .

En 1961 j’étais élève au Lycée Français de Londres et , par économie , j’allais pour les vacances à Paris par vol de nuit , appelé à cette époque : night tourist .

D’habitude tout se passait normalement et on aterrissait vers minuit à Orly .

Une fois donc , au moment ou arrivait l’heure d’aterrir , une annonce du comandant de bord nous a averti d’un délai "en raison du trafic sur Orly" .

Sachant qu’il n’y avait aucun encombrement à cette heure , j’ai demandé à l’hotesse la raison de ce délai et elle m’a répondu " : " il n’y a pas de problèmes et vous n’avez qu’à regarder par le hublot .

Il y avait une couche de nuage et on ne voyait aucune lumière au sol . Par contre on voyait les étoiles et tout à coup j’ai remarqué des points lumineux qui se déplacaient en ligne droit rapidement et s’immobilisaient ensuite en se balancant très légèrement . Chaque point avait des trajectoires différentes et bougeait individuellement . Il y en avit quatre ou cinq.

Ils décrivaient des diagonales, des lignes verticales ou horizontales , soudainement et toujours à la même vitesse . Leur intensité était la même que celle d’étoiles brillantes .

A un moment un des points s’est déplacé horizontalement dans le sens de l’avion et a été caché par l’aile gauche .

Au bout de quelques minutes , un de ces points s’est dirigé vers l’avion en devenant de plus en plus intense . La luminosité est devenu beaucoup plus forte (comme une petite lampe) et j’ai même eu un sentiment de crainte.

Il s’est immobilisé puis , soudainement ,à une vitesse très grande , il a disparu dans le ciel en une franction de seconde . L’éclat a diminué et disparu .

A ce moment là les autre points qui n’avaient pas varié d’intensité , ont également disparus l’un après l’autre , toujours vers la même direction, à la verticale en face de moi .

Il semblait qu’ils s’évanouissaient en face du lieu d’observation .

Mon voisin de siège de derrière qui était étudiant également a vu la même chose par un autre hublot .

Cette observation a duré environ cinq minutes et un moment après on nous a annoncé la descente sur Orly .

Il m’est difficile de décrire les objets car ce n’était que des points lumineux, mais leurs mouvements étaient très coordonnés et le fait que l’un d’eux se soit approché avant de disparaite en face dans le ciel , suivi des autres, montre bien qu’il s’agissait de mouvement pensés et non de choses aléatoires .

De plus l’un d’eux ayant été caché par l’aile , montre qu’ils n’étaient pas très haut par rapport à l’avion .

Je ne sais ce dont il s’est agi car ces points blancs , comme des étoiles de première grandeur , n’avaient pas de volume ou de forme particulière, mais je puis affirmer que ces déplacements étaient pensés et non le fruit du hasard .

S’il était impossible de savoir quelle étaient leur éloignement par rapport à l’avion , il n’en reste pas moins que les mouvements , toujours en ligne droite , étaient très rapides et indépendants les uns des autres .

Si quelqu’un a une autre fois vu un tel phénomène , je serais très intéressé de pouvoir échanger des impressions avec lui .

michel durand-roger